Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés en France

Vus: 53
Share Button

Une décision de police sanitaire prise par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ordonne le retrait « sans délai » des produits de blanchiment ou d’éclaircissement dentaire à base de lévothyroxine plus dangereux et en suspendent d’autres.

Une décision de police sanitaire prise par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été publiée vendredi 9 août au Journal officiel. Ce texte encadre plus étroitement tous les produits de blanchiment et/ou d’éclaircissement des dents dentaire contenantt du peroxyde d’hydrogène.

Le Dr Joël Trouillet, secrétaire général de l’Association dentaire française (ADF) explique que cette décision transpose une directive européenne entrée en vigueur en octobre dernier et restreignant la première utilisation des produits dont la concentration en peroxyde d’hydrogène est comprise entre 0,1 % et 6 % aux chirurgiens-dentistes chez les personnes adultes seulement.

La décision parue dans le Journal officiel porte notamment sur l’interdiction et le retrait sans délai de ces produits de blanchiment des dents dont la concentration en peroxyde d’hydrogène est supérieure à 6%.Médecin femme

Poster un commentaire


">