Gastro-entérite : le vaccin recommandé pour les bébés

Vus: 220
Share Button

Un vaccin contre le rotavirus, un des virus responsable de la gastro-entérite est préconisé par le Haut comité de santé publique pour les enfants de moins de six mois. Seul frein à la mise en place de la vaccination des nourrissons contre ce virus, le prix de ce traitement. Les deux doses nécessaires de Rotarix pour les bébés de deux à trois mois, ou les trois doses de Rotateq à 2, 3 et 4 mois coûtent en effet 180 et 230 euros respectivement. Un véritable obstacle.

Le HCP l’a décrété : le prix est bien trop élevé et devra baisser. Pour ce faire, le comité de transparence va dans un premier temps déterminer le niveau de service médical rendu pour ces vaccins, ce qui permettra de déterminer les conditions de la prise en charge par la Sécurité Sociale. Dans un deuxième temps, des négociations auront lieu entre les laboratoires pharmaceutiques et les autorités.

Jusqu’à présent, le Haut Comité n’avait pas recommandé ce vaccin, en raison d’une faible augmentation du risque “d’invagination ingestinale aiguë” avec des symptômes comme une occlusion intestinale avec douleurs, des vomissements, un arrêt du transit ou encore une péritonite suivant l’administration des deux vaccins.

Le risque est cependant très faible de l’ordre de 1 à 6 cas pour 100 000 enfants, et les médecins connaissent aujourd’hui que sa survenue intervient dans la semaine qui suit l’administration par voie orale de la 1ère dose de vaccin. Le HCP ne minimise pas ces effets secondaires et demande aux professionnels de santé d’informer les familles sur la façon dont l’invagination intestinale aiguë se manifeste, ce qui permet une prise en charge précoce de cette affection.

Le vaccin présente donc une bonne sécurité et une bonne efficacité. En vaccinant trois enfants sur 4, le nombre de gastro-entérites à rotavirus pour les moins de 5 ans pourrait diminuer de deux tiers sur le court terme et même de 3/4 sur le long terme. Cette vaccination permettrait également d’éviter 82 % de consultations et 84 % d’hospitalisations des tout-petits. Le seul obstacle est donc encore… le coût de l’opération

Vaccination contre la gastro

1 Commentaire

  • si la sécurité sociale de rembourse pas ces vaccins, cela est une honte, car seuls les parents aisés pourront le faire effectuer, et les plus démunis seront encore une fois lésés,car leurs enfants risquerons leurs vies

Poster un commentaire


">