Coupe du monde de football de 2014: Algérie – Corée du Sud (4-2)

Vus: 59
Share Button

Les Fennecs d’Algérie ont battu la Corée du Sud dimanche soir à Porto Alegre pour le compte de la seconde journée du premier tour de la Coupe du monde de football au Brésil (Groupe H). L’Algérie occupe désormais la seconde place avec trois points derrière le team belge de Marc Wilmots, premier qualifié du groupe aux huitièmes de finale. La Belgique est le sixième pays qualifié pour le top 16 après les Pays-Bas, le Chili, la Colombie, le Costa Rica et l’Argentine. Après leur première victoire (2-1) contre l’Algérie, les Diables Rouges ont souffert devant les Russes qui avaient concédé le nul (1-1) face à la Corée du Sud, avant de s’incliner hier dans les dix dernières minutes face à la Belgique sur une réalisation de Lillois Origi qui libéra les siens d’une reprise puissante à bout portant sur un service de Hazard. En tous cas, avec six points la Belgique et en dépit du fait qu’elle n’ait rien montré d’extraordinaire, a pris la première place. Même en cas de défaite lors de son dernier match devant la Corée, elle ne risque rien où presque, car tout dépendra également du résultat de l’Algérie à l’issue de son face à face avec la Russie. En effet, l’équation est simple pour le team de Vahid. Un match nul jeudi face à l’équipe de Fabio Capello à Curitiba est synonyme de qualification de l’Algérie en huitièmes. Un point donc suffit aux Algériens pour prendre rendez-vous avec l’histoire. Dans le second cas de figure, et en cas de victoire de l’Algérie, conjugué à un faux pas des Diables Rouges, les Verts termineront même ce premier tour à la première place, mais à condition de soigner leur goal-average. Tout est donc dit pour une qualification historique, à condition que les camarades de Bouguerra rééditent le même exploit face à la Russie, avec la même hargne et la même envie.

L’Algérie a fait un grand pas pour la qualification au second tour du Mondial brésilien, une première dans son histoire après trois tentatives infructueuses en 1982 en Espagne, 1986 au Mexique et 2010 en Afrique du Sud, en prenant le dessus sur la Corée du Sud avec l’art et la manière. En effet, ce dimanche à Porto Alegre, les protégés de Vahid Halilhodzic ont fait prolonger le suspense en maintenant en vie l’équipe nationale jusqu’à jeudi prochain où tout se décidera à l’issue de la dernière journée du groupe H face à la Russie, laquelle a été battue pour le compte de la seconde journée par la Belgique. Cette dernière, qui prend les commandes du groupe en validant avant l’heure son billet pour les huitièmes de finale, a rendu un fier service aux Verts.

Ces derniers qui ont vu mardi dernier tous leurs efforts tomber à l’eau après avoir mené au score soixante dix minutes durant pour leur entrée en matière dans cette compétition et prenant connaisance de la défaite de la Russie, ont pénétré sur la pelouse du stade Beira-Rio avec un moral gonflé à bloc, donc en conquérants.

« Il faut faire montre d’audace » ne cessait de marteler le coach Vahid Halilhodzic pour espérer sortir du piège sud-coréen. Nos capés ont excellé cette fois-ci sur ce plan en rendant une bonne copie, ce qui est de bon augure pour la suite.

A priori, du point de vue statistiques, ce dimanche est à marquer d’une pierre blanche pour le football national qui a renoué avec la victoire par la grâce de notre équipe nationale qui a renoué avec le succès dans une Coupe du monde trente deux ans après, son dernier succès remontant au 24 juin 1982 face au Chili. Un succès qui se dessina en première période pour les coéquipiers de l’excellent Brahimi qui surclassèrent leurs vis-à-vis sur tous les plans avec à la clé trois réalisations signées Slimani, Halliche et Djabou.

Vahid Halilhodzic aura vu juste cette fois-ci en remaniant son onze de départ en opérant à cinq changements qui ont apporté le plus escompté, notamment cette vivacité qui nous a fait défaut face à la Belgique avec un Brahimi des grands jours qui éclaboussa par sa classe partenaires et adversaires. Malgré la réduction du score à deux reprises en seconde période par Son Heung-min et Koo Ja-cheol, la cause était entendue pour les Coréens qui encaissèrent un quatrième but par Brahimi. En somme, avec cette victoire, les portes des huitièmes de finale restent grandes ouvertes pour l’Algérie qui n’aura besoin que d’un point pour passer ce cap psychologique du premier tour.Coupe du monde FIFA - Brésil 2014

Poster un commentaire


">