Connect
To Top

Insuffisance rénale chronique : des inégalités dans l’accès aux soins

Selon une vaste enquête réalisée auprès de 9000 patients et présentée lors du colloque de clôture des États Généraux du Rein (EGR), qui s’est déroulé le lundi 17 juin au Ministère de la Santé, toutes les personnes souffrant d’insuffisance rénale terminale n’auraient pas les mêmes possibilités d’accéder à une greffe rénale. Des inégalités importantes d’accès à la transplantation en fonction des régions ont par exemple été observées.

L’insuffisance rénale est un problème majeur de santé publique en France. Plus de 3 millions de Français sont en effet concernés par une maladie rénale, dont plus de 70 000 sont transplantés ou dialysés. Pour répondre concrètement aux difficultés rencontrées par les personnes touchées par cette maladie, et améliorer la qualité des soins, les Etats Généraux du Rein (EGR) ont été crées par plusieurs associations de malades.

Les conclusions des EGR, appuyées notamment sur une enquête réalisée auprès de 9000 malades, laissent apparaître des inégalités importantes dans l’accès à la greffe pour les insuffisants rénaux. Ces inégalités sont géographiques et ont pour conséquence une inégalité d’accès au traitement optimal, le mieux adapté à la pathologie et une perte de chance de survie. Les temps d’attente varient, pouvant aller du simple au triple en fonction des régions.

Pour réduire ces inégalités, les personnes présentent aux Etats Généraux ont fait un certain nombre de proposition comme l’amélioration de l’information des patients, l’amélioration des prélèvements sur des personnes décédées de crise cardiaque ou encore l’augmentation des greffes avec donneurs vivants.

Pour répondre aux questionnements et difficultés soulevés aux EGR, Marisol Touraine s’est notamment engagée à prendre en compte les propositions des EGR concernant le parcours de soins des patients et à à lutter contre les inégalités régionales et sociales de l’accès aux soins par rapport à la greffe et à la dialyse mis en évidence par l’enquête. Elle a aussi proposé d’établir un socle d’information sur les traitements pour les patients arrivant en stade terminal de leur maladie rénale.

Seules 45 % de personnes souffrant d'insuffisance rénale chronique en France ont eu accès à une greffe. 55 % de ces personnes sont dialysées.

Seules 45 % de personnes souffrant d’insuffisance rénale chronique en France ont eu accès à une greffe. 55 % de ces personnes sont dialysées.

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

More in Santé

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News

">