Connect
To Top

Hypersexualité : quelle vie de couple pour les accros au sexe?

Le film américain Don Jon, écrit et réalisé par Joseph Gordon-Levitt, repose avec humour la question de la sexualité compulsive. Environ 75 % des personnes concernées par l’hypersexualité souffriraient de leur addiction, selon une enquête de l’université de Hanovre (Allemagne).

Le film Don Jon nous présente le parcours d’un homme séducteur et accro aux films X tombant amoureux d’une jeune fille amatrice de films pornographiques et formatée par l’image du Prince charmant. Au fil du temps, ces deux personnes vont décider de se défaire des fantasmes véhiculés par les érotiques.

« Là ou Shame de Steve Mc Queen avait pris l’angle obtus du film d’auteur pour parler de ce phénomène de l’obsession sexuelle, Gordon-Levitt surfe sur le sujet en en faisant une comédie romantique accessible», peut-on lire dans Variety, le magazine américain consacré à l’industrie du spectacle fondé par Sime Silverman.

L’addiction sexuelle (ou dépendance sexuelle), qui touche 7 % des femmes et 14 % des hommes, se caractérise par la fréquence excessive, croissante et non contrôlée du comportement sexuel dont les conséquences sont négatives pour le sujet qui en est atteint et pour ses partenaires sexuels.

La sexualité compulsive, c’est-à-dire la perte de contrôle de la sexualité et la poursuite du comportement pathologique lié à l’acte sexuel, est une maladie du système de récompense qui peut être soignée à l’aide de la psychothérapie et de groupes de paroles.1 femme sur 3 subit les violences physiques ou sexuelles

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

More in Santé

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News

">