Connect
To Top

Le chikungunya fait un mort à Saint-Martin

Un homme de 81 ans, souffrant de nombreuses pathologies est décédé d’une contamination par le virus du chikungunya sur l’Île Saint-Martin. Voici l’annonce qui a été faite par l’Agence régionale de santé et la préfecture dans un communiqué. La CIRE Antilles Guyane, qui suit de près l’évolution du virus, a outre ce décès fait état de l’évolution de l’épidémie dans la partie française de l’Île.

Si on ne peut attribuer qu’indirectement la mort de cet homme de 81 ans au virus du chikungunya en raison du fait qu’il souffrait de « comorbidités existantes », il n’en demeure pas moins vrai que ce décès sur la partie française de l’Île Saint-Martin est le premier cas à mourir « indirectement » de ce virus.

Identifiée au début du mois de décembre, l’épidémie de chikungunya continue sa progression à Saint-Martin. 490 nouveaux cas suspects ont ainsi été identifiés par les médecins généralistes sur l’Île de Saint-Martin. 294 cas suspects ont aussi été confirmés ou jugés probable après analyse au centre national de référence des arbovirus de Marseille.

Les nouvelles ne sont pas meilleures à Saint-Barthélémy, une Île qui jouxte Saint-Martin. 81 personnes seraient ainsi contaminées par le virus, et 31 cas seraient confirmés ou jugés probable. Cette liste n’est pas définitive, puisque des données continuent à être transmises au CIRE. 84 cas confirmés de Dengue en Polynésie

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

More in Santé

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News

">