Connect
To Top

Le bumaténide, un médicament diurétique pour traiter l’autisme ?

Selon une nouvelle étude sur des rongeurs de chercheurs de l’Inserm, l’administration d’un traitement diurétique qui miment les effets de l’ocytocine (l’hormone de l’accouchement) a permis la régulation du taux de chlore dans les neurones, empêchant l’expression du syndrome autistique. Pendant 24 heures, les souris femelles dont la descendance est autiste ont reçu un traitement diurétique, ce qui a permis de rétablir une activité cérébrale et un comportement normal chez les souriceaux.

Pendant l’accouchement, il se produit en général une baisse brutale du taux de chlore dans les neurones liés à l’ocytocine, l’hormone qui déclenche les contractions utérines. Chez le modèle animal, les scientifiques ont remarqué que le taux de chlore restait très élevé dans les neurones avant et après la naissance. Le Professeur Yeheskel Ben-Ari et son équipe ont donc décidé d’administrer un traitement diurétique à la femelle dont la descendance est autiste. Ce traitement, qui mimait l’action de l’ocytocine a permet de ramener les souriceaux à un niveau normal de comportement, et le syndrome ne s’est pas développé.

Une expérience qui permet de mettre en évidence que les taux de chlore neuronaux pendant l’accouchement étaient déterminants dans la survenue ou non de l’autisme. Si avec un taux élevé, le syndrome se développe, ce n’est pas le cas lorsque le taux est bas.

Ce traitement diurétique avait d’ailleurs été testé auprès de 60 enfants de 3 à 11 ans atteints de formes d’autisme de toute sévérité. En administrant le bumétanide, les équipes de Yehezkel Ben-Ari et du pédopsychiatre Eric Lemonnier ont constaté que chez plus de trois quart des enfants traités, l’intensité des troubles autistiques, l’hypersensibilité aux stimuli sensoriels étaient réduits, sans effets secondaires. L’isolement de ces enfants avaient également largement diminué.

La deuxième phase de développement du traitement vient de débuter. Testé sur un grand nombres d’enfants, qui reçoivent une dose de diurétique en fonction de leur poids, les résultats sont attendus fin 2014. Une source d’espoir même si Yehezkel Ben-Ari se garde bien de parler de médicament miracle, qui règlerait tout les problèmes.

Bientôt un nouveau traitement contre l'autisme ?

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

More in A la une

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News

">