Connect
To Top

Roubaix : Le médecin « des pauvres et des Roms » suspendu

Le Docteur Christophe Lamarre, appelé le « médecin des pauvres et des Roms » par les habitants de Roubaix vient d’être suspendu en appel de toute activité pour quatre mois dont deux avec sursis. Raison de cette sanction prononcée par le tribunal des affaires de la sécurité sociale, un « exercice potentiellement dangereux de la médecine », en raison d’une prescription trop importante sur de trop longues périodes du Subutex et d’autres dérivés à base de morphine. Les règles de prescription pour ce type de médicaments qui peuvent être toxiques sont en effet très strictes.

Le médecin n’a pas été condamné parce qu’il travaillait trop, mais en raison d’un certain nombre de dysfonctionnements qui se sont produits dans le courant de l’année 2009. C’est au cours d’une enquête réalisée par la Caisse primaire d’assurance-maladie, pour laquelle le Dr Lamarre avait été prévenu, que des anomalies de prescriptions ont été constatées. Selon M. Decanter, si le Dr Lamarre avait réduit ses prescriptions, il n y aurait pas eu de plaintes suite à l’enquête.

Selon les affirmations du Dr Lamarre, dès le premier courrier envoyé par la CPAM, il avait réduit de 40 % ses prescriptions de morphine, mais malgré le fait qu’il ait fait appel, la décision de première instance s’est vue confirmée en novembre 2013 et le médecin est aujourd’hui sanctionné pour « exercice potentiellement dangereux de la médecine, pouvant entraîner un danger pour les patients ». La sanction, applicable au 1er mars, lui interdit en outre d’avoir un remplaçant pendant la période de suspension.

Selon le Dr Christophe Lamarre, la raison véritable de sa sanction serait plutôt sa suractivité, à savoir le fait qu’il est connu pour ne pas compter ses heures, et accueillir jusqu’à 80 patients par jour, comparativement à la moyenne nationale des médecins généralistes qui est de 25 consultations quotidiennes.

Face à cette situation complexe, le directeur du contentieux à la direction régionale du service médical (DRSM) n’a pas encore réagi, mais de nombreux points nécessitent d’être éclaircis.

Le médecin des "Roms" suspendu de son activité

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

More in Santé

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News