Connect
To Top

Attentats du 13 novembre 2015 à Paris

Plusieurs fusillades meurtrières dans 5 endroits différents de la région parisienne, notamment au Bataclan et au Stade de France auraient fait, ce vendredi 13 novembre, près de 45 morts et 60 blessés dans un état d’urgence absolue, faisant craindre un bilan plus lourd.

Des fusillades non revendiquées, peu d’information sur les agresseurs

Très peu d’informations pourtant sont à l’heure actuelle connues sur les commanditaires des attaques ainsi que sur leur nombre. Les agresseurs se seraient déployés dans plusieurs quartiers dans la capitale en tirant à l’aveugle sur les passants, sur les touristes assis sur les terrasses des bars. L’un des terroristes aurait été abattu dans le 11ème arrondissement de Paris par les forces de l’ordre mais le nombre de terroristes n’étant pas connu, laisse les forces de l’ordre désarmées.

Trois hommes qui se sont retranchés au Bataclan ont finalement été abattus par les forces des l’ordre vers 1 heure du matin.

Retour sur le déroulement des faits

C’est vers 21 h 15 que les fusillades auraient éclaté dans le quartier de République et simultanément au Stade de France. Dans ce stade où se déroulait un match amical France-Allemagne, plusieurs détonations auraient été entendues. Deux corps démembrés qui ont été retrouvés à l’extérieur du stade de France laisse penser à des attentats suicides.

Dans la rue Charonne, c’est vers 22 h 30 que les agresseurs auraient tirés sur les personnes assises sur la terrasse de la bonne époque, un café de la rue de Charonne. Selon les témoins, « une dizaine de personnes » était à terre.

Il y aurait aussi eu près de 18 victimes dans le Xème arrondissement de Paris.

Au Bataclan, où des coups de rafales ont éclatés, des terroristes ont pris les personnes en otage. Plusieurs personnes ont réussies à sortir de cette salle pouvant accueillir jusqu’à 1500 personnes où se déroulait ce vendredi soir, un concert.

Intervention du Président François Hollande

François Hollande, qui participait au match de football France-Allemagne a reçu l’information des attaques vers 21 h 19 et a été exfiltré du Stade de France. Une réunion de crise a été rapidement à la Place Beauvau au Ministère de l’intérieur. Vers minuit, il s’est exprimé sur ces attaques en dénonçant l’horreur de la situation. Il a déclaré avoir mobilisé toutes les forces possibles pour sécuriser les Français :

« Nous avons mobilisé toutes les forces possibles pour la neutralisation des terroristes ainsi que la mise en sécurité de tous les quartiers concernés. »

Deux décisions ont été prises, a-t-il encore déclaré : l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire et la fermeture des frontières. La circulation pourra être interdite et des perquisitions faites. Il a exprimé penser aux familles des victimes et a appelé les Français à être solidaire et uni face à cette situation.

Après son allocution, il a quitté la place de Beauvau pour se rendre à l’Elysée où il a convoqué le Conseil des ministres.

Barack Obama exprime sa solidarité

Le président Barack Obama a réagit rapidement en exprimant sa solidarité :

« Nous sommes avec le peuple français, qui est avec nous dans le combat contre le terrorisme. Les USA proposeront toutes infos et toute aide nécessaire à la France. »

Le 13 novembre 2015, une soirée de l’horreur

Si la France s’attendait à être attaqué pour son intervention en Syrie, ce vendredi 13 novembre 2015 est un choc important et sera à jamais marqué dans les mémoires comme une soirée de l’horreur.

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News