Connect
To Top

Survie des patients atteints de cancer en France métropolitaine

Les nouvelles données sur la survie des personnes atteintes de cancers en France métropolitaine sont encourageantes avec une amélioration de la survie à 5 ans pour la plupart des cancers sur la période 1989-2013, selon le rapport– publié par le réseau Francim des registres des cancers, l’Institut national du cancer (INCa), l’Institut de veille sanitaire (InVS) et le service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL).

La survie après un diagnostic de cancer est un indicateur qui permet d’apprécier l’amélioration globale du pronostic des personnes atteintes d’un cancer, résultant à la fois des progrès thérapeutiques et des actions mises en œuvre pour diagnostiquer les cancers à des stades plus précoces et pour améliorer leur prise en charge.

Réalisée à partir des données des registres des cancers français, cette étude s’inscrit dans le cadre de l’objectif 15 du Plan Cancer 2014-2019 : « Appuyer les politiques publiques sur des données robustes et partagées ». La survie à 5, 10 et 15 ans est présentée en tenant compte du sexe, de l’âge au diagnostic et de la période de diagnostic.

Les résultats de l’étude sont encourageants parce qu’ils mettent en évidence une amélioration de la survie pour la majorité des types de cancer, même si certains, comme le cancer du poumon, restent de mauvais pronostic.

Commentaires

comments

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

L'actualité française et internationale.

Copyright © Continental News